Je participe à un jury de soutenance de Master II dans une université bretonne. Je suis censé évaluer la jeune femme qui se trouve être également la stagiaire à qui j’ai fait une proposition d’emploi. Le responsable du jury présente les conclusions de son évaluation et se retourne vers moi en me demandant – très étonné – pourquoi j’ai le projet de développer une activité internet alors que mon métier, c’est les ressources humaines. Je lui explique que mon mode de pensée m’amène toujours vers la créativité, l’innovation et de nouveaux territoires ! J’ai bien noté – à son expression – qu’il avait entendu ma réponse mais qu’il ne l’avait peut-être pas comprise ! Cette réaction, je la rencontre assez souvent ; je la rencontrais également lorsque j’étais salarié de différents cabinets. Je ne sais pas si c’est typiquement français, mais je pense que beaucoup de personnes préfèrent que vous soyez dans votre “case” et que le fait que vous soyez dans plusieurs “cases” les déstabilise pour le moins, les intrigue parfois ou – au plus extrême – les fait se questionner sur votre santé mentale ! Je revendique donc le droit d’être différent et de travailler dans plusieurs secteurs d’activité. Ce qui m’intéresse, c’est mon environnement de travail, et pas uniquement le métier que je fais !